elise de castelbajac

expositions

 

Souvenirs en géométries légères, Galerie59 2015

Avec Mathilde Porée, Ambra Tonini, Constance Thieux.

 

La mémoire semble être un territoire sans fin, incertain et toujours mouvant.

Comment représentons-nous l'image d'un souvenir?

Que gardons-nous? Que rejetons-nous?

Cette exposition interroge la notion de mémoire à travers quatre regards différents, quatre propositions, quatre représentations.

 

Extrait du catalogue de l'exposition :

 

La mémoire est un tiroir à souvenirs.

Du moins c'est comme ça que je me le représente: on y pioche des bribes pour tenter de reconstituer l’image d’un passé vécu. Ces bribes dialoguent, s’associent, se superposent, déjouant le souvenir réel et le rendant d’autant plus fort qu’il en est transformé, imaginé, ou en tout cas recréé.

 

C’est à travers l’outil de la peinture et partant de photos-souvenirs, que je fais l’expérience d’une émotion passée et me plonge dans la matière  pigmentée de la mémoire.

Dans un témoignage du quotidien vécu ou imaginé, la succession des plans, la vibration de la matière et le mouvement des couleurs détournent la perception des scènes et l’étend à un territoire ressenti plutôt qu’à une représentation narrative.

 

Là où la mémoire, l’imagination, l’instant et sa projection se troublent et se superposent pour former une réalité incertaine vécue par les sens.